Anthologie de la Poésie pour François - Poetry Anthology for François /Il pleure dans mon coeur - Paul Verlaine








Il pleure dans mon coeur est le 3ème poème de la section initiale ariettes oubliées de Romances sans paroles Il pleut doucement sur la ville. (ARTHUR RIMBAUD) Il pleure dans mon coeur Comme il pleut sur la ville ; Quelle est cette langueur Qui pénètre mon coeur ? 0 bruit doux de la pluie Par terre et sur les toits ! Pour un coeur qui s'ennuie 0 le chant de la pluie ! Il pleure sans raison Dans ce coeur qui écoeure. Quoi ! nulle trahison ? ... Ce deuil est sans raison. C'est bien la pire peine De ne savoir pourquoi Sans amour et sans haine Mon coeur a tant de peine!



Il pleure dans mon coeur









A song by Billy Cowie to text by poet Paul Verlaine. Sung by Lucie and Cathryn Robson. From the album "La Chanson Bien Douce". "It's raining in my heart Like it rains on the city..."








Poème
Il pleure dans mon coeur

" Il pleure dans mon coeur" est le 3ème poème de la section initiale ariettes oubliées de Romances sans paroles ".
Il pleut doucement sur la ville.
(ARTHUR RIMBAUD)









Introduction

Ce texte est extrait du recueil Romances sans paroles (1874). Ce recueil est composé de poèmes courts qui évoquent des paysages intérieurs, sentiments de mélancolie (rupture avec sa femme), croquis de voyage. Le mot "romance" accentue la musicalité des vers.

4 quatrains, vers courts hexasyllabes (6)

rimes abaa, même mot à la fin du 1er et 4ème vers.

1ère partie : paysage
2ème partie : disposition du paysage, interrogation sur la tristesse sans cause déterminée





Explication linéaire

1ère strophe :
    Mélancolie de Verlaine en harmonie avec le paysage, dont la nature lui échappe (3 vers pour l'état d'âme, 1 vers pour le paysage)

2e strophe : (3 vers pour le paysage, 1 vers pour l'état d'âme)
Le bruit de l'eau s'est transformé en mélodie - Verlaine s'enchante de sa mélancolie et se laisse bercer par la mélodie des gouttes - la pluie peut influencer l'état d'âme ou être une projection de celle-ci (effet miroir)

3e strophe :
    Tristesse absolue qui dépossède l'individu de lui-même
    Rupture du rythme "Quoi !" le poète s'arrache à sa stupéfaction

4e strophe :
    Elle apporte une sorte de réponse aux interrogations du poète.
    Intensité de la tristesse constante tout au long du poème et due à l'absence même de cause.


Conclusion

- Nature de la tristesse évoquée : Spleen baudelairien ? mais dans l'état décrit par Verlaine, il y a moins d'angoisse et plus de douceur et de langueur.

- Musique des mots : crée par la reprise des mêmes termes et mêmes sonorités, envoûtement musical qui s'impose à la sensibilité

- Simplicité d'une chanson populaire et monotonie de la tristesse toujours identique.









Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?
0 bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie
0 le chant de la pluie !
Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui écoeure.
Quoi ! nulle trahison ? ...
Ce deuil est sans raison.
C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine!






Résumé : Il pleure dans mon coeur est le texte III de la section intitulée "Ariettes oubliées". Une ariette est un terme de musique qui désigne une mélodie. La troisième des ariettes est une variation sur la mélancolie, un malaise que Verlaine cherche plus à lui donner une couleur qu'à exorciser. La transparence de l'eau et la limpidité des vers se fondent pour traduire le vide d'une conscience en proie à l'ennui. L'identification pluie/larme est la ligne directrice du poème. L'épigraphe de Rimbaud est douteuse. Au niveau de la structure, quatre strophes de quatre vers (strophe carrée)






The composer Claude Debussy needs little introduction. As a pianist, he was noted for his avoidance of the crisp, dry and articulated style which typified French pianism of the nineteenth century. His style of playing was simple, highly tone-conscious and completely uncluttered by over-expressive angst. Sadly he made no solo piano acoustic recordings, only piano rolls. However, he was recorded as accompanist to the soprano Mary Garden, in 1904, performing some of his own vocal music. This is one of his "Ariettes Oubliées" (forgotten airs).





Explication linéaire

1ère strophe :
    Mélancolie de Verlaine en harmonie avec le paysage, dont la nature lui échappe (3 vers pour l'état d'âme, 1 vers pour le paysage)

2e strophe : (3 vers pour le paysage, 1 vers pour l'état d'âme)
Le bruit de l'eau s'est tranformé en mélodie - Verlaine s'enchante de sa mélancolie et se laisse bercer par la mélodie des gouttes - la pluie peut influencer l'état d'âme ou être une projection de celle-ci (effet miroir)

3e strophe :
    Tristesse absolue qui dépossède l'individu de lui-même
    Rupture du rythme "Quoi !" le poète s'arrache à sa stupéfaction

4e strophe :
    Elle apporte une sorte de réponse aux interrogations du poète.
    Intensité de la tristesse constante tout au long du poème et due à l'absence même de cause.


Conclusion

- Nature de la tristesse évoquée : Spleen baudelairien ? mais dans l'état décrit par Verlaine, il y a moins d'angoisse et plus de douceur et de langueur.

- Musique des mots : crée par la reprise des mêmes termes et mêmes sonorités, envôutement musical qui s'impose à la sensibilité

- Simplicité d'une chanson populaire et monotonie de la tristesse toujours identique.




Plan de commentaire composé
I-Organisation du poème
-la découpe des vers
Six syllabes combinées sur deux vers reproduisent le rythme de l'alexandrin. Le poème se découpe en quatre strophes de quatre vers.
- Les répétitions
Dans chacune des strophes apparaît, en position forte à la rime ou à la césure le mot coeur. Pour éviter la raideur, le poète fait varier le déterminant qui le précède, "mon coeur", "ce coeur", "un coeur" ainsi que la position du mot dans le vers. Tout se fait écho dans ce poème ciselé comme les ballades ou les rondeaux du Moyen-Âge qui jouaient avec virtuosité de ce phénomène.
- Les oppositions
Il y a une double interrogation suivie d'exclamations qui semblent leur apporter la réponse. La pluie apaise-t-elle ou exacerbe-t-elle l'ennui ? laisse le lecteur dans l'indécision qui fait le charme du poème.

- Le rôle de la ponctuation
Il y a un passage constant de l'interrogation à l'exclamation qui se répondent d'une strophe sur l'autre. Strophes I et III, interrogations et strophes II et IV exclamations. Aux questions, la pensée du poète se heurte à un double vide que rien ne peut combler. La seconde formule interrogative est elliptique : " nulle trahison " ?....Et le point d'interrogation suivi de points de suspension laisse le lecteur dans l'expectative. Il est probable que le poète ne sait lui-même que penser et se demande s'il est sûr de ne pas avoir été trompé (par Rimbaud peut-être)








II. Musique du poème
- Le jeu des rimes
Pour les rimes, le poème repose sur quatre notes (eur, uie, son, eine) et la reprise systématique de la même rime aux premiers et derniers vers de chaque strophe. S'y ajoutent de nombreuses rimes intérieures, au premier vers " pleure " et " coeur", au vers 5 " bruit " et " pluie ", aux vers 9 et 10 " pleure " et "coeur" à nouveau.
- Le rythme
Le poème donne la sensation de monotonie et de répétition de la pluie. Les mêmes mots et les mêmes sons régulièrement repris reproduisent le bruit de la pluie, doucement répétitif.
- Le vocabulaire
Dès le premier vers apparaît un néologisme " il pleure " qui reproduit le cliché d'une pluie de larmes. C'est sur les ressemblance phoniques avec " il pleut " que ce " pleure " tire sa force. Le sens et le son se renforce, c'est de la pure poésie. " il pleure dans mon coeur" est une métaphore du chagrin.








III. Le thème de l'eau
- Fusion des verbes pleurer et pleuvoir
Tout le charme du poème consiste à nous faire confondre la pluie et les pleurs et à nous situer, insensiblement dans une autre réalité. Nous entrevoyons l'action de la pluie une langueur qui imprègne le coeur comme la pluie imprègne les vêtements.








- Une musique de l'âme
L'identification des sensations pleurer et pleuvoir est accentuée par l'effet sonore produit par la pluie. "Oh chant de la pluie ", l'exclamatif " ô " valorise le chant de la pluie qui peut-on penser berce l'ennui du coeur dans lequel " il pleure ". Mais le thème de la pluie serait lié métaphoriquement non seulement aux larmes mais à la douceur lyrique du texte. Il y a, dans la progression du texte, un effacement progressif du prétexte à la mélancolie (la pluie) au profit de la mélancolie elle-même, qu'atteste la disparition de la pluie après la 2ème strophe. Observons aussi la passivité des formules impersonnelles , il pleut, il pleure
- Échos de tristesse et de mélancolie
La note dominante du poème est le chagrin qui apparaît d'emblée " il pleure ", est ensuite repris " deuil " et confirmé par " peine". Mais ce chagrin doit être modulé et il s'agirait plus d'une sorte de spleen sans cause. Nous retrouvons dans ce texte le sentiment permanent de Verlaine entre le chagrin et la douceur, une âme vidée de toute motivation, une conscience aussi incolore que l'eau de pluie.








CONCLUSION
C'est toujours la même fatalité, la mélancolie qui l'emporte sur la raison. Le poème s'achève sur une démission, un aveu d'impuissance et son pourquoi qui précède les deux derniers vers reste sans réponse. Verlaine a su nous suggérer à partir d'un lien entre la pluie et l'ennui, en soi des plus banals, un sentiment subtil d'étonnement face à sa tristesse qui nous fascine par sa douceur musicale.




Cliquer ici pour rejoindre le portail littéraire
Il pleure dans mon coeur



COPIER / COLLER http://www.etudes-litteraires.com/forum/sujet-3280-paul-verlaine-romances-sans-paroles-pleure-coeur









Portrait de Paul Verlaine (1844-1896) par Frédéric-Auguste Cazals (1865-1941) dessiné lors de la mort de l'auteur avec la citation Il pleure dans mon cœur.





Il pleure dans mon coeur. Paul Verlaine

 

Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s'écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !


Paul Verlaine, surnommé « le Prince des Poètes », est né le 30 mars 1844 à Metz.  Élève au lycée Bonaparte, il embrassa par la suite une carrière d'employé de bureau à la mairie de Paris. Il commença à fréquenter les salons et cafés littéraires de Paris et fit la connaissance des poètes célèbres de son époque. Ces rencontres l'ont incité à composer lui même des poèmes et publia son premier recueil les Poèmes saturniens en 1866. Sa rencontre avec Rimbaud, avec lequel il mènera une existence aventureuse, va bouleverser sa vie. Emprisonné pour avoir tiré sur celui-ci, Paul Verlaine écrit alors des poèmes empreints d'une grande musicalité. Il meurt en janvier 1896 d'une congestion pulmonaire à Paris.

 

Il pleure dans mon coeur est un extrait du recueil Romances sans paroles (1874). Il est le troisième poème de la section intitulée Ariette oubliées. Une ariette est un terme de musique qui désigne une mélodie. La troisième des ariettes est une variation sur la mélancolie, la nostalgie. La transparence de l'eau et la limpidité des vers se fondent pour traduire ces sentiments. L'identification pluie/larme est la ligne directrice du poème.

Ce court poème se compose de quatre quatrains avec un schéma des rimes particulier, abaa, et est composé d'hexasyllabes (six syllabes).

 

Dans ce poème, l'harmonie est d'abord créée par la comparaison et la symétrie des vers 1 et 2.En effet, ces deux premiers vers utilisent des formules impersonnelles presque identiques et qui ont la même sonorité. (« Il pleure » et « il pleut »). Ces deux expressions sont aussi suivies d'un complément circonstanciel de lieu, ce qui renforce cette idée de symétrie. On peut parler aussi de la musicalité du poème. Paul Verlaine joue sur les rimes et les a réparties dans une disposition très particulière (a,b,a,a). Le poème repose sur quatre notes ; eur, uie, son et eine. S'y ajoutent de nombreuses rimes à l'intérieure des vers. Dans les vers 1, on a « pleure » et « cœur », au vers 5, « bruit » et « pluie » et on a de nouveau aux vers 9 et 10 « pleure » et « cœur ». La musicalité du poème est renforcée par la répétition « Il pleure » au vers 9. Ceci ressemble fortement au refrain d'une chanson. De plus, le poème donne la sensation de monotonie et de répétition de la pluie. Les mêmes mots et les mêmes sons régulièrement repris reproduisent le bruit de la pluie. Par exemple, l'allitération en « l », nous fait penser à un liquide comme la pluie ou les larmes. On peut également entendre la pluie tomber dans le vers 6 avec des allitération en « r » et en « t ». Le vers 5 s'ouvre sur une exclamation lyrique. Ce vers nous donne l'impression que le poète s'adresse directement au bruit. Ensuite, dans le vers 8, le « ô » est à nouveau utilisé et valorise ainsi le chant de la pluie. Celle-ci est liée aux larmes mais aussi à la douceur lyrique du texte. La note dominante du poème est le chagrin qui apparaît d'emblée avec la formule impersonnelle, « il pleure ». On peut également constater le champ lexical de la douleur, l'ennuie, la trahison, le deuil, la peine…De plus, de nombreuses questions restent sans réponse et nous laissent dans un sentiment de tristesse, de mélancolie comme une âme vidée de toute motivation ou d'une conscience incolore comme l'eau de la pluie et des larmes. On se laisse bercer par la pluie et la mélancolie.

 

Dans ce poème, Paul Verlaine nous décrit très peu le paysage mais nous pouvons, grâce aux vers 2 et 6, nous situer dans un milieu urbain. La tristesse et la mélancolie nous amènent à faire une balade à travers un paysage monotone et gris. Ici, Verlaine essaye de comprendre sa peine en posant des questions. Mais celles-ci restent sans réponse et le poète demeure dans le flou.











Nguyễn Hữu Viện trình bày





 
 
 
 


Thơ Paris - Poèmes dédiés à Paris


Thơ Hà Nội - Poèmes dédiés à Hanoi


Thơ vinh danh Người Tù Lương Tâm - Poèmes à l'Honneur des Prisonniers de la Conscience


Thơ Tượng Trưng - Poètes Symbolistes


Thơ Siêu Thực - Poètes surréalistes


Thơ Lãng Mạng - Poètes romantiques


Thơ Hậu Hiện Đại - Poètes Post-Modernistes


Thơ Dấn Thân - Poètes engagés


Thơ Hòa Bình - Poètes pour la Paix


Thơ cho Tự Do - Poètes pour la Liberté


Thơ Lưu Đày - Poètes en exile


NGUYỄN HỮU VIỆN : Ý KIẾN Chính trị Xã hội - Phần 1


Hà Nội Một Thời Trai Chinh Chiến - Tuyển Tập Thơ Nguyễn Mạnh Hùng


Nhật Ký ĐẶNG THÙY TRÂM .. ..


Kỷ niệm Hồng Phố ...


Cuộc đời Bà Việt kiều Mỹ đẹp như một Bài thơ ...


Lễ hội Tình yêu ....(thơ nhạc tiếng Anh & Pháp do NHV tuyển chọn & sáng tác ....)


Tưởng niệm Thi sĩ Hoàng Anh Tuấn - Người Tình Chung Thủy Ngàn Năm của Hà Nội Muôn Thuở ....


Mười Năm Một Nén Hương Tâm (tưởng niệm Nhà Thơ Dân Tộc Phùng Quán)


Một Vòng Hoa cho Nhà Cách mạng Chân chính & Nhà Văn hoá Nhân bản NGUYỄN HỮU ĐANG (1913-2007)


Tưởng Niệm Húy Nhật thứ 5 Lão Tướng Trần Độ


HOÀNG SA - TRƯỜNG SA



Tưởng Niệm các Nhà Dân Chủ Việt Nam


NGUYỄN HỮU VIỆN : Ý KIẾN Chính trị Xã hội - Phần 2


Đoản thi Shakespeare


Thơ Tình cho LARA - Tuyển tập Thơ trong Tiểu thuyết Bác sĩ Zhivago


Les Miserables musical


Thi sĩ Giải Nobel Văn chương




Lãng Tử - Lãng Du - Lãng Nhân


Tuyển Tập Ảnh


Beethoven gửi Người Yêu Bất Tử : "An Die Fern Geliebte - Gởi Người Yêu Trời Viễn Phương"


Blue Ocean - Biển Xanh - Océane Bleue


My Faraway White Dove ...


Chúc Mừng Xuân Kỷ Sửu 2009 HẠNH PHÚC - YÊU ĐỜI ...


Kỷ Niệm Biến Cố THIÊN AN MÔN 20 Năm (1989-2009)


Aung San Suu Kyi : Linh Hồn của Phong Trào Dân Chủ Miến Điện


Trang Tưởng Niệm Những Con Người Khả kính ...và những Cánh Chim Việt lìa Đàn ...


Những bài thơ .....


Dalena : Nữ ca sĩ yêu ca hát Nhạc Việt với tất cả Tình yêu và Đam mê ...


Ca Nhạc Kịch Evita : Xin Đừng Khóc Thương Cho Ta Á Căn Đình !


Anthologie de la Poésie pour François - Poetry Anthology for François


Tuyển tập Thi ca Việt Nam Hiện đại - Anthology of Modern Vietnamese Poetry


Tuyển tập Thi ca Việt Nam Hiện đại - Anthologie de la Poésie Vietnamienne Moderne


Những tình khúc Anh - Pháp - Việt - Tây Ban Nha


Thủ đô Ánh sáng qua Thi ca


Giáo sư Vũ Quốc Thúc


Thơ Yêu Nước LÝ ĐÔNG A


Céline ! ! ! ...


PARIS : chansons + songs


"Hoàng Hôn Thôn Vỹ"


Prix NOBEL : Pablo NERUDA + Gabriel Garcia Marquez


Les plus belles chansons sur MAMAN et PAPA - The most beautiful songs about MOTHER and FATHER


Academy Award for Best Animated Short Film


ROMEO and JULIET - Shakspeare


HANOI, PARIS, LONDON, .... SAIGON, WASHINGTON ... Top songs


My Teachers, My Schools, My Dog and My Friends ....


Les Chansons berceuses pour notre Titi François


Oh ! Paris !


Golden Globe Award for Best Original Song


Academy Award for Best Original Song


La Mode Parisienne - The Paris Fashion


2014 : Bonne chance François ! ...